Ener'gence

Agence de l'Energie et du Climat du Pays de Brest

Pic de pollution. Éviter la voiture

30/01/2017Catégories :
Pic de pollution. Éviter la voiture

Une voiture à plusieurs, c'est moins de circulation.

La Bretagne connaît actuellement un épisode de pollution. Les conditions météorologiques (froid et peu de vent) favorisent l’accumulation des polluants émis par le chauffage (notamment au bois) et le transport routier. Pour limiter la pollution de l’air, l’usage de la voiture individuelle doit être évité. Quelles solutions pour s’en passer ?

Les transports en commun


Selon la dernière enquête de l’Insee, 81 % des Bretons utilisent leur voiture pour les déplacements domicile-travail. Or, en prenant les transports en commun, vous participez à la transition énergétique du territoire. Un bus peut transporter l’équivalent en passagers de 40 à 50 voitures et une rame de tramway 170. Pour un même trajet, un bus consomme en moyenne 40 % d’énergie en moins qu’une voiture et émet 35 % de CO2 en moins.

Les modes actifs


Toujours selon l’Insee, plus de 72 % des actifs bretons travaillant à moins de 2 km de leur domicile utilisent la voiture quotidiennement. Ces trajets pourraient pourtant facilement être évités surtout quand on sait qu’il faut à peine un quart d’heure pour faire 1 km à pied et que 30 minutes de marche rapide par jour améliorent la santé. Même constat pour les trajets compris entre 2 et 4 km : plus de 71 % des déplacements sont effectués en voiture et seulement 4 % à vélo. Pourtant le vélo, aux heures de pointe, permet parfois de se déplacer aussi rapidement, voire plus, qu’en voiture.

L’autopartage ou le covoiturage


Une voiture reste en moyenne à l’arrêt 95 % du temps ! Alors pourquoi ne pas la partager avec d’autres ? Une voiture à plusieurs c’est plus rationnel : moins de frais, moins de nuisances et moins de circulation ! Autopartage, covoiturage, les solutions existent ! 

Éner’gence
Conseils neutres gratuits sur l’énergie. 9, rue Duquesne, 29200 Brest, tél. 02.98.33.80.97.
© Le Télégramme