Ener'gence

Agence de l'Energie et du Climat du Pays de Brest

L’impact environnemental d’un e-mail

14/03/2016Catégories :
L’impact environnemental d’un e-mail

email

L’impact environnemental d’un e-mail

En 2009, il s’est échangé 247 milliards de courriers électroniques chaque jour dans le monde. Dans une entreprise, en moyenne, chaque collaborateur reçoit environ 58 courriels et en envoie 33 par jour. Si l’impact individuel de chaque opération peut paraître léger, il faut le resituer dans un contexte de multiplication des opérations et de croissance très rapide de raccordement des ménages à Internet (80 % en 2012). 

Que se passe-t-il  lors de l’envoi d’un courriel ? 
Les transferts d’informations mis en oeuvre lors de l’envoi d’un courriel nécessitent, à chaque étape, des équipements qui consomment de l’énergie, tant pour leur fabrication que pour leur fonctionnement. Pour parvenir jusqu’à votre correspondant, votre message doit passer du data center de votre fournisseur d’accès au data center du fournisseur d’accès de votre correspondant. À chaque fois, votre message est réceptionné, traité et stocké grâce à des serveurs. 

Un impact climatique important 

L’impact climatique de l’envoi d’un courriel avec pièces jointes augmente sensiblement avec le poids des pièces jointes, le nombre de destinataires et leur temps de stockage sur un serveur. L’envoi de 33 courriels d’un Mo (méga octets) à deux destinataires par jour génère annuellement et par personne des émissions équivalentes à 180 kg de CO2, ce qui équivaut à plus de 1.000 km parcourus en voiture. Attention ! Multiplier par dix le nombre de destinataires d’un courrier multiplie par quatre son impact climatique. 

Comment le réduire ? 
Pour réduire son impact, il faut avant tout diminuer le nombre de destinataires. Lors d’une réponse à un message groupé, il faut penser à bien sélectionner les destinataires de notre réponse plutôt qu’utiliser systématiquement le bouton « répondre à tous » et optimiser le poids des pièces jointes. Pour finir, éteindre son ordinateur et également sa connexion internet au moins durant la nuit permet également de réduire sa consommation électrique. 

Contacts Éner’gence, 9, rue Duquesne, tél. 02.98.33.80.97. Conseils neutres et gratuits sur l’énergie.
© Le Télégramme